FRIMAS

Publié le

LE GIVRE





Orfèvre ciseleur,
Il habille les branches,
Les tiges, les brindilles,
L'univers végétal,
D'une étole en cristal
Dont les éclats scintillent,
Quand le matin se penche
Vers l'astre ensorceleur.

Le soleil cependant
Est le rival honni,
Qui détruit le labeur
Du maître de parure,
Mais le froid qui murmure
Reconquiert son honneur,
Et l'artiste béni
Redevient flamboyan
t.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Edmée 30/01/2010 22:34


Quel talent de ciseleur tu as pour nous faire aimer le froid... Et c'est vrai qu'il a ses beautés... et tu les chantes avec tant de grâce...


carine-Laure Desguin 27/01/2010 22:03


Hello, marie-France ! C'est un poème que tu as écrit récemment ? C'est vrai qu'il est beau et créateur, ce givre ! Un bel hommage que celui-là à un artiste qui n'aura qu'une saison....mais tous les
ans !
Carine-Laure Desguin