LE PRINTEMPS N'EST PAS LOIN...

Publié le par Marie-France Mellone

GERMINAL


Voilà Mars qui déboule
Et la pluie qui giboule,
En fantasques ondées,
Et en flots débondés.

Le ciel est versatile,
D’une humeur bien futile,
Il sourit aux nuages
Ou pleure sans ambages.

Si ce mois trop dément
Mérite châtiment,
Acceptons ses foucades
En indulgents alcades.

Ses émois passagers
Se font les messagers
De rires en corolles,
De chants et barcarolles,

D’oiseaux qui ritournellent,
Du vent qui violoncelle,
Pour annoncer le temps
Du réveil du printemps.

Commenter cet article

Edmée 02/03/2010 23:56


Tiens ... le printemps semble effectivement se rapprocher en te lisant! Mais que l'hiver fut long, long, long! Je demande au printemps (on n'ordonne pas au printemps, n'est-ce pas?) de s'éterniser
un peu, alors!


carine-Laure Desguin 02/03/2010 20:48


Te voilà toute printanière ma chère Marie-France ! " Barcarolles", je ne sais pas pourquoi, j'aime bien ce mot ! Bientôt le beau temps et tu repartiras photographier l'instant ...A bientôt,
CArine-Laure Desguin