GITAN

Publié le par Marie-France Mellone

 

Oh gitan, fais chanter ta guitare pour moi,

Fais-moi mettre le cap pour ces nobles contrées

Où je ne trouverai qu'amour et liberté,

Et où le ciel si pur remplit le coeur d'émoi.

 

Je me laisse emporter par le torrent limpide

De notes que tes doigts enfiévrés libèrent

Des cordes tremblantes. Le rêve est éphémère

Mais ce sont mille Eden qu'ont vus mes yeux avides.

 

Les chevaux camarguais s'échappent de l'éclisse,

Et les Saintes Maries et la Provence ardente

Où tes frères de sang viennent dresser leurs tentes,

Face à la mer d'azur qu'aucun souffle ne plisse.

 

Ton chant agite en moi des racines profondes,

Par delà les frontières, très, très loin d'ici,

Grâce à lui j'ai rêvé. Merci, gitan, merci

De m'avoir un instant fait oublier le monde. 

Commenter cet article

Marie-France 14/06/2011 22:04


C'est vrai que Django était belge. Bon voisinage !


carine-Laure Desguin 12/06/2011 17:29


Ce texte éveille en moi des envies d'évasion, envie de prendre une guitare et puis de voyager ! Tu sais que j'habite tout près de Liberchies, le village natal de Django ?


Marie-France 26/02/2011 13:58


Y a pas moyen de te tenir, tu es terrible !


carine-Laure Desguin 26/02/2011 13:00


Ah j'aime beaucoup ! Tu as rencontré un des frères gypsy toi hein ! Dis pas le contraire ! C'est zoliment dit tout ça, je me vois bien, à la veillée...hou la la, je sens les doigts fièvreux de ces
gitans aux beaux yeux ...


Marie-France 24/02/2011 20:12


Merci du commentaire et de la visite.