C'EST LA SAISON

Publié le par Marie-France Mellone

LE BRAME

 

Un cri rauque et puissant
Habite les futaies,
Un souffle mugissant
Qui chaque soir renaît
Dans le jour finissant,
L'instant d'avant la paix.

C'est la vie qui éclate
Au creux de la forêt,
En rires écarlates
Et plaintes étouffées.
C'est le désir qui flatte
Les naseaux enfiévrés.

Une biche musarde
Et retisse la trame
De l'amour qui s'attarde
En lui pourfendant l'âme,
Car le dix cors des hardes
Vient de pleurer son brame.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

CUDEL CHANTAL 20/01/2011 19:52


J'adore le brame du cerf et vous l'avez bien servi. J'ai écrit:
"Aux confins du crayon coule la ligne, en boucles, en angles, fugues et signes. Architecte ou poète, le voyage est le même, insigne, urgent, vital, bohème. Aux confins du crayon s'enroule
l'âme".
La vôtre est bien belle et sensible.
Nous sommes nées la même année, je suis du 7 décembre 1949; mon blog/ "asphaltetoile".


Marie-France 18/10/2010 15:06


Merci, Edmée ! Quel honneur et quel bonheur de te faire apprécier la poésie !


Edmée 14/10/2010 23:53


Tiens... je viens d'écrire un commentaire, et il n'est pas là... peut-être plus tard????


Edmée 14/10/2010 23:51


Tu fais de moi une fidèle! J'aime tant tes poèmes! Peut-être parce qu'ils sont bien rythmés d'une part et trottent dans l'oreille, mais surtout, oui surtout, parce qu'ils parlent de ce qui navigue
dans mon coeur!

Bravo!


Marie-France 14/10/2010 21:07


Merci, merci Carine-Laure !