A L'IMAGE DU TEMPS

Publié le par Marie-France Mellone

LES PAYS DE BRUME


Dans ces pays de brume
Où le ciel se lamente
Et crie son amertume
En plainte violente ;

Dans ces pays de pluie
Où la peur dégouline,
Lourde de trop d'ennui,
D'angoisses clandestines ;

Dans ces pays de vent
Où les yeux sont sans larmes,
Rebelles et déments,
Pleins de sourdes alarmes ;

Les rêves ont quitté
Les esprits et les coeurs,
L'espoir a déserté,
Chassé par la rancoeur ;

Est-il étrange alors
Que le malheur surgisse,
Que le dessein dès lors,
Du crime s'accomplisse ?

Commenter cet article

Christine Brunet 06/05/2010 14:32


Magnifique poème... Pour moi, c'est une évocation de l'Ecosse en hiver, sauvage, rude, attachante. Comme une plainte de la nature et de l'homme qui ose s'y frotter...


Edmée 14/04/2010 00:08


Dites, vantardes, votre cou va exploser...

Ah Marie-France, que dire? J'aime toujours tes poèmes, si subtils et imagés. Oui dans un tel pays... comment éviter que les sombres préages ne s'avèrent. Vite, un peu de soleil et de vent pour
chasser brume et pluie ...

Mais .. ton texte est si beau pourtant ...


Marie-France 13/04/2010 21:49


Eh oui, Carine, nous avons un QI voisin de 150 ! Merci pour ton gentil commentaire.
Marie-France


carine-Laure Desguin 13/04/2010 19:10


Le rythme est bien cadencé ; et, chose étrange, figure-toi que je participe à un concours de poésies pour la ville de Charleroi et quand je ressens le rytme de ton texte, ça ressemble drôlement au
mien ! Les grands esprits, marie-France ! très beau texte, comme toujours ! Carine-Laure Desguin